Comment bien remplir un constat amiable ?

Un accident peut survenir à tout moment. Des dégâts peuvent être provoqués. Sur le lieu d’accident, un constat amiable doit être rempli. Le constat aide à mieux comprendre la situation. Il sera la première preuve donnée à l’assureur. Ainsi, l’assureur pourra juger si la personne a tort ou a raison. Donc, il faut bien remplir le constat amiable.

Constat à l’amiable : définition

Pour un accident des voitures, les personnes concernées doivent remplir un constat amiable. Le constat amiable est un document détaillé qui explique les circonstances qui ont causé l’accident entre deux ou plusieurs véhicules. Les dommages visibles de chaque véhicule doivent être écrits dans le constat. Des autres renseignements comme l’identité des conducteurs de la voiture ou de moto et aussi les assurances auto où ils ont inscrit doivent être connu et rempli dans le constat. Les personnes impliquées dans l’accident vont donner le constat à leur assurance. Chacun doit faire un constat de ce qui s’est passé.

Quand faut-il faire un constat à l’amiable ?

Il faut porter le constat sur soi à chaque sortie. Pendant un accident de route, le constat amiable doit être rempli. Il faut remplir un constat amiable au cas des dégâts légers et aussi s’il y a des blessés au moment de l’accident. Il ne peut pas être donné à la police ou au gendarme pour la preuve d’accident. Il est utilisé uniquement pour l’assurance. Il doit être donné à l’assureur. Le constat amiable doit être rempli même si le dégât ou l’accident est insignifiant. Il faut tout noter. Si le constat n’est pas rempli, la personne qui a fait un accident n’est pas remboursée par l’assureur. Il sera rempli à l’endroit où a eu lieu l’accident.

Comment remplir le constat ?

Le constat amiable doit être bien rempli. Il faut éviter de faire des erreurs. Après avoir été signé, le constat ne peut plus être modifié. Chaque conducteur doit remplir un constat amiable. Le constat a une partie déclarative et une partie constat à remplir. Pour la partie constat, il faut dire toutes les circonstances possibles. La date, le lieu, les dégâts et les témoins d’accident doivent être mentionnés. Il faut avoir des informations sur les véhicules et les conducteurs concernés. Les circonstances de l’accident seront mentionnées. En bas, il y a des places pour les signatures. Sur la partie déclarative, il y a des informations supplémentaires sur l’assuré, sur le conducteur, sur l’accident, sur les croquis, sur le lieu de visite pour l’expertise et sur les dégâts et les blessés à remplir.

Comment éviter de me faire voler ma trottinette électrique ?
Que faire en cas de collision avec un animal ?