Assurance habitation : comment être bien protégé contre les cambriolages ?

En France, un vol pour effraction a lieu toutes les 90 secondes. C’est aussi le temps qu’un cambrioleur chevronné ait besoin pour forcer une porte ou une fenêtre. Fort de ce constat, il est plus sage de sécuriser et faire assurer son domicile. Voici quelques conseils pour protéger son habitation contre les cambriolages.

Souscrire une assurance habitation

Bien que la souscription à une assurance habitation cambriolage ne dissuade pas directement les malfaiteurs, elle est nécessaire pour se faire indemniser après un vol. Le contrat d’assurance habitation couvre votre domicile et les objets volés. La garantie vol concerne particulièrement les biens dérobés ou détériorés lors d’une effraction, d’un vol par usage de fausses clés, d’un délit avec violence sur une personne ou d’un vol commis par le personnel de maison. Lisez attentivement le contrat pour connaître les circonstances acceptées par l’assurance.

L’assureur prend en charge en totalité ou en partie le coût du mobilier (meubles, appareils ménagers, vêtements….), des objets de valeur (bijoux, collection de tableaux de maître…), des objets high-tech (matériel informatique, télévision…). Cependant, il est obligatoire de déclarer ces biens lors de la souscription pour pouvoir prétendre à une indemnité.

Prendre des précautions pour bien protéger sa maison

Il faut noter que les assureurs imposent des mesures de protection pour réduire le risque de cambriolage. En prenant des précautions de sécurité, vous pouvez, non seulement bénéficier d’une garantie contre le vol, mais aussi obtenir une réduction de tarif sur votre assurance habitation cambriolage.

Ainsi, la compagnie d’assurance peut exiger l’installation d’un système d’alarme. Il se peut aussi qu’elle vous demande de blinder les portes et les fenêtres par la pose d’un double système de fermeture, de volets résistants ou de barreaux.

Faute de vous plier à ces conditions, vous risquez de voir votre demande d’indemnisation refusée. En outre, il faut faire preuve de vigilance. Si vous oubliez d’activer le système d’alarme, par exemple, alors qu’un cambriolage a lieu à ce moment, vous serez pénalisé et ne percevrez aucune indemnisation.

Comment bénéficier d’une indemnisation après un cambriolage ?

En cas de cambriolage, la première chose à faire est d’appeler la gendarmerie ou la police pour constater l’effraction. Ensuite, vous devez déposer une plainte auprès du commissariat dans les 48 heures suivant la découverte des faits. Après, faites une déclaration de vol par cambriolage auprès de l’assureur en lui envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception ainsi qu’un inventaire des objets volés et une copie du dépôt de plainte. L’assureur demandera à un expert de vérifier l’effraction et d’évaluer les préjudices causés.

Pour une assurance habitation cambriolage, l’indemnisation peut être pécuniaire ou en nature. Vous la percevez alors par virement ou chèque ou bien par la réalisation d’une prestation comme la réparation d’un bien endommagé par un artisan mandaté par la compagnie d’assurance.

Habitation : Quelles sont les obligations de l’assuré en cas de sinistre ?
Que couvre l’assurance habitation ?